une ligne après l'autre..
plus difficile encore que le pas de deux,
ou la valse..

la valse..
si harmonieuse..

ces mots qui ne viennent pas..
si prenants..
au bord de les voir là,             poser
mais absents,
pas inscrits encore sur ce chemin d'ombres..

à se taire ou à bavarder,
rien ne vient..

les mots ne veulent qu'être silence
les bousculer peut-être,
les envoyer valser

peut-être viendront-ils plus doux,
plus gracieux,
plaisants et doux à l'oreille..

caressants..
comme ces mots de plumes sur l'oreiller..