à quoi ça sert de brûler les livres ?!
limite une auto flagellation non ?
brûler un livre, une photo.. c'est renier ce qui nous a fait, ce qui nous a construit..
alors à quoi peut bien servir un autodafé ?
à renier le passé ? à faire feu de tout bois ? à se réchauffer ?
mais que dire alors de ceux qui ont pris ce temps, est d'écrire, et de lire pour publier ?
que dire alors du chemin parcouru par ces mots pour finir en vastes cendres ?
une mort
à quoi ça sert s'il n'en reste rien ?
et s'il nous en reste des souvenirs ? qu'en faire ? les brûler aussi ?
les effacer ? une lobotomie ?
à quoi ça sert de couper cette herbe qui pousse sous nos pieds ?
cette verdure, cette culture accueillante
elle dérange..
elle dérange ? tant mieux !
bousculons-les ! bousculons-nous ! bousculez-vous !
à quoi ça sert un livre s'il n'est pas lu ?
il périra.. lentement.. jaunira s'il est de papier..
on en perdra sa trace.. ses traces..
faites de chairs, de sangs et eaux..
à quoi ça sert un livre ?
de parure
d'une douce parure faite de mots tendres
d'une saine colère s'il dérange les idées reçues (tant mieux)
d'une découverte et de soi et du monde
d'Istanbul à Samarkand se glisser sur les routes de la soie
à quoi ça sert ces mots ?
à nous entendre, à nous comprendre, à nous lier et nous délier
à poser sur soi et ses rêves.. une définition.