pas un mot
ni un ni deux
pas même un de trop
rien ne vient
comme un goût d'inachevé
comme une conversation coupée court
à rester là suspendue au temps
pas même en plein vol
suspendue là sans rien sans fil sans teneur
parfois les mots pressent poussent et pressent encore la réalité
parfois..
que leur apporter que leur offrir
les arroser les attendrir
les marteler
me semblait qu'ils modelaient qu'ils se laissaient infuser
mais là
pas un
peut-être.. le temps d'un rêve, d'un entrechat
peut-être.. se feront-ils possibles