comme envie de ficher le camp, de lever les voiles
pas un regard en arrière
mes cliques mes claques mes gosses
mes chats mes livres (évidemment)
et j'envoie valser..
point de retour
ne plus être
plus là
oui, si vous voulez, déguerpir
et alors
ces envies-là
comme toutes les autres
qu'en fait-on
les éteindre
à peine allumer
les attiser
les rendre sourdes
mais quand tout presse
quand rien n'émeut plus
ou presque plus
que fait-on alors
peut-on se contenter de ce peu
ou alors creuser encore
sculpter ce ruisseau
le ciseler l'éventrer
peut-être en sortirait-il quelque chose
sans doute pas le portrait d'un oiseau
mais peut-être..
déjà..
l'une de ses plumes