dans cette intimité d'un samedi soir
à se retrouver silencieux devant ces yeux souriants
sans bruit glisser l'un l'autre dans une nuit qui n'existait pas
comme là dans ce lieu qui n'est pas
à fermer les yeux et n'écrire que ce silence enveloppant
cette douceur d'alors cette tendresse
fermer les yeux et se suivre du regard
retrouver ces frissons ces doux moments contre
une histoire sans parole
dans l'ombre d'une nuit
lentement ces heures tues
un souffle un baiser une caresse
esquissés effleurés

dans cette intimité d'une nuit sans bruit
à n'entendre que nos rêves