"J'ai vu des chevaux sous la mer (bleu)"..
aperçu la Dame à la licorne et quelque tigre vert qui se laissait apprivoiser..
trouvé sur mon chemin un hippocampe (rose) en compagnie d'un roseau (blanc) qui se voulait fleur de bitume (à moins que ce ne soit l'inverse..)
tous deux atterrés dans leur bocal trop étroit
une peintre (ocre) s'est alors saisi de ces couleurs pour leur esquisser quelque chose de plus douillet, de plus apaisant
l'hippo' et le roseau n'ont pu s'empêcher, pour la remercier, de lui proposer quelques mots
notre artiste s'est bien évidemment empressée de les rajouter à sa palette pour les pétrir et les faire chair
les faire tournoyer, les métamorphoser, en tirer ces traits (gris) dont elle fait ses toiles

"j'ai vu des chevaux sous la mer"
et tout autour de moi en un manège a virevolté
et tout autour de moi les ailes des papillons se sont déployées
me suis retrouvée (rougissante) à danser là avec ce tigre vert dans cet étrange bestiaire

me suis laissée emporter dépliée par quelques mots qui se jouaient de moi
oui..
ce soir..
me suis laissée glisser dans cet étonnant jardin sans sens ni rien
(mille saveurs)
j'étais à Samarkand (soie), j'étais à Paris (by night), je n'étais pas

sans plier, sans rompre,
me suis laissée aller.. à m'émerveiller

ce soir, j'ai rêvé





Verone - J'ai vu des chevaux sous la mer